Le couple heureux qui se reconnaît dans l'amour défie l'univers et le temps; il se suffit, il réalise l'absolu...
Simone de Beauvoir

dimanche 28 février 2010

Né un 27 février

Douce fin de semaine dans notre sweet home, entourés de nos amis, pour fêter les tuitans de Mr Cherrybee.


Après les traditionnels sushis du Grand Sumo Sushi, après le tiramisu élaboré par le maitre de maison, après les macarons tout bons du pâtissier samouraï, sous le regard complice des deux frères


Monsieur Cherrybee a ouvert ses cadeaux un magnifique livre sur les motos pour le fan de gros cubes, un livre de recettes de tartes salées et sucrées et....


Une virée en hélicoptère dans laquelle il prendra la place du pilote!!!

Pendant ce temps, les miss jouaient à chat!



Épuisée par une journée riche en émotions, miss Daïka a trouvé le meilleur des petits nids. Le panier de linge lavé de frais que je n'ai même pas eu le temps de monter.



Aujourd'hui, changement de programme. Pendant que je regardais les dernières médailles d'or tomber dans l'escarcelle des Canadiens, la miss, me voyant toujours penchée sur mon bijoutage s'est dit:" tiens, pourquoi pas moi?"



Mince, tu me les rends, mes perles vertes?!?!?!?!




Bisou les gens !!!

mercredi 24 février 2010

Dur! Très très dur, mais si beau!!!

Nous sommes restés éveillés jusqu'à 23 h 30 pour soutenir Joannie de loin. Et sans aucun regret. Elle fut si bonne, si digne, si... merveilleuse. Et on a contemplé dans le silence.... Et le silence a duré longtemps après.
Je vous retransmets tout simplement les mots de Cyberpresse; il n'y a rien à rajouter de plus, si ce n'est que pour l'instant, Joannie est troisième au classement général.
"Trois jours après la mort soudaine de sa mère, Rochette s'est sublimée. La patineuse de l'île Dupas a réussi ce que plusieurs croyaient impossible: faire son programme court aux Jeux olympiques de Vancouver en dépit de son profond chagrin. Et de quelle façon.
Devant toute une nation qui la regardait à la télévision, Rochette a réussi une performance sans faille, avant de recevoir une formidable décharge d'amour de la part des 11 700 spectateurs présents au Pacific Coliseum.
Rochette ne s'est laissé gagner par l'émotion qu'à la dernière note de son entraînant tango. La foule s'est levée d'un bloc. La patineuse endeuillée a mis la main droite sur son coeur. Le visage défait, elle a salué. Beaucoup de gens ont pleuré.
Les deux complices se sont ensuite assises dans la bien nommée zone du Kiss-and-cry pour attendre les notes. «Merci tout le monde à Berthierville pour le soutien», a lancé Rochette à la caméra.
On a annoncé les notes. Rochette a à peine écouté. Résultat: 71,36 points. Rien de moins que son meilleur score à vie. L'an dernier, elle avait obtenu 67,90 points aux Mondiaux de Los Angeles, en route vers la médaille d'argent.
L'appui de la foule l'a profondément touchée. «C'est un accueil très chaleureux, difficile à soutenir. Je m'en souviendrai toute ma vie.»"

mardi 23 février 2010

Go, Canada, Go - JO Vancouver


Quelle merveilleuse soirée hier soir, en direct, à regarder deux patineurs aussi jeunes, aussi talentueux et aussi sympathiques gagner une belle médaille d'or pour le Canada.
Tessa Virtue et Scott Moir ont honoré leur pays en chantant fièrement l'hymne national, la main sur le coeur et les yeux tournés vers le ciel.
Tout aussi sympathiques leurs amis américains, Meryl Davis et Charlie White (ils sont réellement amis, ils s'entrainent ensemble) qui ont remporté eux la médaille d'argent. Ils étaient également fabuleux, quoique j'ai plutôt un faible pour leur prestation de la veille reprenant une danse indienne absolument fabuleuse.
De nouveau devant la télé ce soir, pour soutenir à tous les sens du terme la très courageuse Joannie Rochette de Montréal qui vit les instants les plus difficiles de sa courte vie. Outre la pression de ces jeux, elle vient de perdre sa maman, sa plus fervente supportrice, qui est décédée d'une crise cardiaque subite, dimanche à son arrivée à Vancouver.
Elle a décidé de se présenter ce soir et tous les regards se tourneront avec ferveur vers ce petit bout de femme qui, en mémoire à sa maman, a décidé de se battre jusqu'au bout.
Je ne rajouterai rien, si ce n'est un bout du billet de Pierre Foglia dans son édito:
"Courage, madame. Pas pour les deux jours de compétition qui viennent. Ça, ce sera le plus facile. Le pays entier va vous porter. Même si vous tombez - vous ne tomberez pas - mais si vous tombez quand même, il vous applaudira comme jamais une patineuse n'a été applaudie en tombant.
Je suis sûr que vos deux principales adversaires, Kim la Coréenne et Mao la Japonaise sont désolées pour vous... mais surtout pour elles. Elles savent que vous allez patiner à la mort, à l'amour, que vous allez transcender votre routine. Que les juges ne pourront pas être indifférents. Vous allez forcément donner plus qu'une performance. Vous allez donner un moment. On le marquera d'une pierre blanche, il entrera dans l'histoire du patinage: c'est le soir où Rochette a patiné pour sa mère....
Courage, madame. Pas pour ce soir, ni pour jeudi. Pour après. Quand les médias auront tout dit. Quand les psys se seront éloignés, et vos amis aussi...
Un soir, à Turin, vous serez à la terrasse d'un café, piazza San Carlo. Vous vous rappellerez les Jeux de 2010. Vous vous rappellerez que vous avez patiné sur l'Hymne à l'amour, cette musique que vous avez piquée à votre mère, vous allez éclater en sanglots, vous allez morver dans votre chocolat chaud, le garçon s'approchera, ça va, madame?
Les gens à la terrasse se diront: c'est drôle, la fille qui pleure, j'ai l'impression de l'avoir déjà vue quelque part.
Bon courage, madame".
Go, Joannie, go !!!

samedi 20 février 2010

Les tue-l'amour - 12 choses à ne pas mettre dans mon lit

Les miettes
On le sait pourtant. Les miettes, ça gratte. Après, quand on se couche, ça fait crac crac. Contrairement à ce que prétendent les youpila de la fantaisie, non seulement on préfère faire ça dans un lit, mais en plus, on le souhaite propre, pas garni de trucs qui font crac crac. Alors, si on le sait, pourquoi continue-t-on de grignoter au lit bêtement? Parce que chéri vient d'apporter le petit-déjeuner pour se montrer attentif et prévenant comme on le lui a fait savoir (il a oublié le lait et le sucre, mais je boirai mon café stoïquement pour ne pas le décourager).

Le chien
Le labrador baveux, on sait très bien comment il est arrivé là: lorsqu'il n'était qu'un chiot d'une livre, déboussolé et éperdu d'amour et qu'il couinait au pied du lit en réclamant sa mère ou un creux de bras réconfortant. Bon, OK, mais juste ce soir alors. Mais "juste ce soir" est une notion qui échappe complètement à l'entêtement canin.
Aujourd'hui, le labrador accuse ses soixante livres au mieux, et persiste à squatter le dessus de la couette. On peut le bousculer, lui envoyer des coups de pied pour essayer de récupérer un bout de territoire, essayer de lui expliquer que là, on a autre chose à faire, ça ne le dérange absolument pas, c'est à peine s'il soulève une paupière alourdie.
Donc, le chien dans la chambre, c'est NIET dès le début.

Le chat
Autre variante du précédent. Le chat est plus petit, plus léger, plus propre. Mais c'est le plus grand mateur que la terre ait jamais porté. En plus, pas gêné pour deux cennes. Il reste là, imperturbable, à nous observer, avec dans l'œil cette expression de vague dédain qui anéantit les élans les plus enthousiastes. Ou alors, il trouve les pieds rigolos et décide de mordre dedans pour voir si ça se défend. Pour une vie sexuelle épanouie, le chat représente une menace à ne pas négliger. Mais pour la vie affective aussi. Un chat, c'est tellement joli, délicatement lové sur le lit, ronronnant, qu'on ne peut s'empêcher de le regarder, de l'appeler, de le caresser. Résultat, chéri qui aimerait bien aussi qu'on le regarde, qu'on l'appelle ou qu'on le caresse finit par en prendre ombrage.... Quand ce n'est pas lui qui commence.

Le masque de beauté

Là, on aborde les mythes de la féminité . Personnellement, je ne connais pas une fille qui se couche avec son masque de beauté. Mais bon, je sais que ça existe. Quelle idée!!! un emplâtre visqueux qui vient huiler l'oreiller et éloigne les hommes mieux que de la Citronnelle contre les moustiques! Un masque, ça se tartine copieusement dans l'intimité de sa salle de bains, avec certes le monsieur, mais qui cogne à la porte pour savoir si on en a encore pour longtemps parce qu'il aimerait bien se brosser les dents avant l'année prochaine, si on le permet.

Les chaussettes
C'est comme les miettes et le masque de beauté. Et pourtant, il suffit d'un petit rhume, un petit coup de froid pour qu'aussitôt ressurgissent les horribles tue-l'amour, l'hécatombe des sentiments, l'Armaggedon du couple, j'ai nommé les chaussettes en coton molletonné. Douillettement blotti sous la couette, Mamour vient tout doucement quêter un petit contact physique, un doigt de pied amoureux et aventureux..... Et tombe aussitôt sur une chose molle,rêche, froide et sans âme. Car il faut reconnaître que c'est plutôt notre apanage. Vous en connaissez, vous des copines qui se couchent le soir sans jamais avoir froid au choix, aux pieds, aux mains, au bout du nez (ou à tout ça à la fois)?

La télécommande
D'une part, la télécommande est un objet éminemment chargé en symboles. Celui qui la détient, détient le pouvoir. Et qui dit télécommande, dit télé. Certes, la télé peut devenir un sujet d'échanges privilégié. À un détail près. Moi, j'échange essentiellement quand le film ne me plait pas, sinon, j'écoute et je ne supporte pas qu'on commente à voix haute à côté de moi. Or, si j'en suis réduite à regarder un film qui ne me plait pas, c'est que j'ai cédé au profit de mon chéri, qui, lui aussi, apprécie moyen que je critique. Conclusion: soit on aime tous les deux le programme et on se mure dans un mutisme peu enrichissant, soit un seul se passionne pour le sujet et on finit par s'énerver.
Sans oublier que la télé est l'appareil le plus soporifique du monde. Une fois allongés, sans obligation de se relever pour se démaquiller ou se brosser les dents, on ne l'éteindra plus, ou alors, très tard et machinalement. Bisou Mamour, bonne nuit, je vais dormir. Ah oui, tiens, toi tu dors déjà?

La Wii
Déjà, avec la PSP, il s'enfermait dans son univers parallèle. Je le sentais près de moi dans une bulle à laquelle je n'avais pas accès. Mais maintenant qu'il a une Wii, je prends son coude dans le menton ou dans les côtes toutes les trois minutes. Y en a marre, là!

Les peluches
Passé 9 ans, on arrête! On n'est pas dans la chambre d'Hannah Montana! Un minimum de sens érotique, que diable! Le principal intérêt du chéri est de remplacer les peluches, alors STOP! On ne peut pas tout avoir dans la vie!

Un cellulaire qui a la fonction textos
On est là, tranquillement, à jaser de nos projets d'avenir (c'est qui qui s'occupe des courses au supermarché demain, c'est toi qui passe au pressing) quand la conversation s'enrichit d'un bip répété et persistant, venu d'ailleurs.
Forcément, j'attrape mon cellulaire. Ah, c'est copine! Attends, c'est peut-être important, bouge pas, j'en ai pour 2 minutes. Je réponds, tip tip tip tip, tiptip, tip tiptiptip, voilà, envoyé! Chéri, on parlais de quoi déjà? On reprend notre conversation et oups, rebip, copine répond.... Je reprends le téléphone.......
Puisque c'est comme ça, lui aussi prend son cellulaire.

Un téléphone qui fait des appels aussi
C'est exactement pareil que le cel, sauf que ça fait beaucoup plus de bruit. Franchement, il exagère Mamour!
D'autant plus que copine ne répond plus...


Des draps de soie
Aaaaahhhh qui n'a jamais fantasmé à l'idée de se coucher amoureusement avec son chéri dans des draps soyeux, doux, le luxe à l'état pur, quoi. Sauf que les draps de soie, en plus de coûter mille cinq cent dollars le mètre carré, c'est froid et ça a un défaut majeur: ça glisse. Mamour vient là, non là! Rattrape le drap, il se barre! L'oreiller, sous ma tête, pas par terre. Passé une heure de ce manège, on commence à rejeter sur l'autre l'idée de cet achat débile (t'a trop visionné James Bond prériode Roger Moore) tout en se cramponnant au tissu trop soyeux pour nous sauver du
précipice. Chéri, t'es où? Bing!.... Oups, t'a glissé?

Un sujet de débat
Un sujet de débat, ça s'amène à table, pendant que l'autre a la bouche pleine et ne peut par répondre. Ou dans la voiture, alors qu'il est censé se concentrer sur sa conduite et qu'il ne peut pas s'enfuir. Ou même dans le salon, si le film de ce soir n'est pas terrible. En fait, un sujet de débat, on peut le trimballer n'importe où, mais pas dans un lit. Car, si par hasard ça tournait au vinaigre, la dispute et tout le ressentiment qui va avec vont se cristalliser sur le lieu même des réconciliations. Pas bon, çà.

Donc, afin de préserver le lit, espace vital et zone franche du couple, abstenons nous de jouer les hamsters qui ramènent tout dans leur nid. Les baballes, les graines de sésame, sa raquette de tennis et ma machine à coudre trouveront une place plus adéquate ailleurs. Ceci dit, trainasser au lit toute une journée en compagnie de l'Homme, avec juste le bras à allonger pour trouver les sushis et le DVD de Kaamelot à portée de la main, c'est délicieux aussi.

dimanche 14 février 2010

Saint-Valentin


Le 14 février, des témoignages d’amour et d’affection sont échangés dans toute l’Amérique du Nord. Les enfants offrent des cartes de la Saint-Valentin à leurs camarades de classe et les couples se manifestent leur affection au moyen de cartes, de sucreries, de fleurs et d’autres petits cadeaux. La Saint-Valentin est la fête de l’amitié, de l’amour romantique et du mariage.

Je souhaite une merveilleuse Saint-Valentin à toute ma famille, à tous mes amis, en couple, en solo, en duo maman-petit rayon de soleil, et pour notre part, ce soir, nous ne viendrons pas faire de petit tour sur le net. Notre soirée est déjà toute programmée:







Bisou les gens !!!

dimanche 7 février 2010

Les petits bonheurs

Comme vous le savez, vous les amis intimes, la vie n'est pas vraiment rose en ce moment. Mais bon, comme ça ne sert à rien de chialer (après tout,nous avons la santé, nous nous adorons, moi j'ai un travail génial que j'adore également), j'ai donc décidé, pour commencer la semaine d'un bon pas, d'inaugurer une nouvelle section: Les petits bonheurs. Vous savez, ces petites choses de rien du tout qu'on aime à regarder en boucle lorsque ça ne va plus trop.
Vous et moi pourrons nous y référer quand le besoin s'en fera sentir.
Allez, on commence, montez le son à fond!!!


video

Bisou les gens !!!

vendredi 5 février 2010

Chat à vendre !!!!













Non! DONNE asti de chat pas compétent du tout !!!

jeudi 4 février 2010

Des crêpes! Et que ça saute!!!



Ben nous aussi, pourquoi pas.....
C'est Canette qui m'a donné l'idée. Aussitôt lu, aussitôt fait.
Bon OK, mon tas n'est pas aussi gros que le sien, mais c'est parce que nous, on les mangeait au fur et à mesure qu'on les faisait.

Juste la petite différence.....




On avait ramené la crème de marrons, nous!!!!