Le couple heureux qui se reconnaît dans l'amour défie l'univers et le temps; il se suffit, il réalise l'absolu...
Simone de Beauvoir

jeudi 14 octobre 2010

Sur la route d'Ottawa - enfin Ottawa


Entrés à 10 h 15, nous avons quand même quitté le musée vers 16 h 45. Direction le Parlement, de l'autre côté de la rivière des Outaouais par le pont Alexandra. Un saut du Québec en Ontario
.


Mais arrivés au Parlement une déception. Il est fermé. Ils sont déjà passés à l'horaire d'hiver et la dernière visite guidée a lieu à 15 h 30.
Le moment de déception est vite passé. Nous décidons de faire le tour du bâtiment principal, à la rencontre de l'Histoire.


La Flamme du centenaire a été allumée à Ottawa pour la première fois le 1er janvier 1967 par Lester B. Pearson pour les fêtes du 100e anniversaire du Canada.
Entourée des écussons des provinces et territoires canadiens, et brûlant au-dessus de l'eau de la fontaine, la Flamme du centenaire symbolise l'unité canadienne d'un océan à l'autre.
Chaque jour, les visiteurs jettent des pièces de monnaie dans la fontaine. En vertu d'une loi adoptée par le Parlement en 1991, ces pièces de monnaie contribuent au financement de travaux de recherche qui sont menés par des Canadiens handicapés.



Deux fois par année, on éteint la flamme pour une période d'une semaine, au printemps et à l'automne. Pendant l'automne, l'eau est remplacée par du glycol non toxique qui empêche le gel.


Faut que je retrouve la trace d'une méchante histoire de lion grand Breton rugissant et de cheval français lui tirant la langue en vis à vis.


Le sanctuaire des chats

Les Chats parlementaires sont un groupe de chats errants qui vivent dans l'enceinte de la colline du Parlement Le projet a été lancée par Irène Desormeaux dans la fin des années 1970.
L'entretien de ce qui est reconnu comme le sanctuaire des chats est passé, à la mort de madame Desormeaux en 1987 à René Chartrand qui a reçu la récompense des Héros de la Société protectrice des animaux du Canada pour son travail.
Selon Chartrand, les chats ont été admis à l'intérieur des édifices du Parlement pour aider à contrôler les populations de rongeurs.


Il ya actuellement environ dix chats différents sur les lieux.
La Mère Blanc, Snowball (aussi connu comme six doigts), Ti-gris, Duveteux, Brownie, Bebe, Spot, Max, Bugsy et Charbon.
Les chats sont tous castrés ou stérilisés et reçoivent gratuitement soins et vaccinations du "Alta Vista Animal Hospital".
Le soin des chats (nourriture) est entièrement tributaire des dons personnels et de bénévolat, et le coût en est estimé à C $ 6000 par an.
En 2005, une équipe de cinq volontaires a été créée pour aider Chartrand à soigner ses chats. En 2009, René Chartrand s'est retiré de ses fonctions et a laissé sa colonie de chats à l'équipe de bénévoles. Bien qu'initialement prévu pour les chats, les innombrables ratons laveurs, marmottes, pigeons et écureuils bénéficient de ces soins particuliers.

Lester Bowles Pearson
Lorsque Lester B. Pearson est devenu le quatorzième premier ministre du Canada, il avait déjà reçu le prix Nobel de la paix pour avoir créé la force de maintien de la paix des Nations Unies alors qu'il était président de l'Assemblée générale des Nations Unies. C'est le gouvernement Pearson qui a créé le Régime de pensions du Canada, institué les soins de santé universels et mis sur pied la Commission royale d'enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme. C'est lui également qui a adopté un tout nouveau drapeau pour le Canada. Grâce aux initiatives de Pearson à l'Organisation des Nations Unies, ce drapeau est aujourd'hui reconnu dans le monde entier comme étant le symbole d'une nation pacifiste.

Sculpteur d'Edmonton, Danek Mozdzenski a achevé cette statue en 1989. De son emplacement, on peut voir les treize drapeaux du Canada flotter dans le ciel d'Ottawa.


Le monument commémoratif de la Police

Le meurtre de l'agent David Kirkwood, recrue du Service de police d'Ottawa, survenu le 11 juillet 1977, a déclenché une réaction qui a évolué en une cérémonie d'envergure nationale, qui rend hommage aux policiers et aux agents de la paix tués dans l'exercice de leurs fonctions. On choisit de tenir cette cérémonie sur la Colline du Parlement, à Ottawa.Cette cérémoniequi a lieu chaque année le dernier dimanche de septembre rend hommage à tous les agents morts dans l'exercice de leurs fonctions.


« Chaque année, cette journée commémorative nationale donnera aux Canadiens et aux Canadiennes l'occasion de témoigner officiellement leur reconnaissance à l'égard des agents de police et des agent de la paix dévoués qui font le sacrifice de leur vie pour la sécurité de nos collectivités. »

La rivière des Outaouais, frontière naturelle entre le Québec (Gatineau) et l'Ontario (Ottawa) avec le pont Alexandra.


La cloche de la Tour Victoria a été moulée en 1875 et installée dans la Tour Victoria en 1877. La cloche est tombée de la Tour lors de l'incendie de l'édifice du Centre de 1916 et constitue l'un des rares vestiges du premier siège du gouvernement du Canada.

Ce monument, restauré en l'an 2000 grâce au soutien financier de l'Association des banquiers canadiens, rend hommage au rôle que la cloche a joué à cette époque. Elle repose sur un socle circulaire, gravé à la manière d'une horloge, qui rappelle la manière avec laquelle elle marquait les heures. La cloche est aussi inclinée, évoquant sa position lorsqu'elle est tombée lors de l'incendie de 1916.


Inauguré le 18 octobre 2000, ce monument intitulé « Les femmes sont des personnes! » rend hommage à Nellie McClung, Irene Parlby, Emily Murphy, Louise McKinney et Henrietta Muir Edwards. Ces cinq femmes, mieux connues sous le nom des « Cinq femmes célèbres », ont gagné l'affaire « personnes », un jugement de 1929 qui reconnaissait l'existence des femmes en tant que personnes selon l'Acte de l'Amérique du Nord britannique et les rendait admissibles à être nommées au Sénat du Canada.


Les sculptures plus grandes que nature, oeuvre de l'artiste Barbara Paterson, d'Edmonton, ont été offertes au Gouvernement du Canada par la fondation Famous 5. Elles représentent les cinq femmes célébrant leur victoire juridique historique dans des poses caractéristiques. Une chaise vide fait partie de l'oeuvre et constitue un élément interactif qui invite les passants à se joindre au groupe.


Le titre « Les femmes sont des personnes », sur le journal qu'arbore Nellie McClung, représente bien le type de manchettes qu'on pouvait lire à l'époque.


Hé oui Damien, va falloir s'y faire. Le féminisme est né à Ottawa !



Promenade devant l'église presbytérienne de Saint-Andrew (les 2 bâtiments. l'ancien devant, auquel est accolé l'ultramoderne) . Avec l'hôtel Marriott juste derrière avec son resto panoramique au sommet. Hôtel que je vous recommande vivement :). Hé oui. Hors saison, les hôtels pratiquent des tarifs à tomber par terre. Alors, au lieu de tomber par terre, nous, on les essaie.

Petit passage rapide devant le musée des Beaux Arts ... Juste pour détruire le mythe d'une légende urbaine ...

NON, JENNIFER N'A PAS PEUR DES ARAIGNÉES ! LA PREUVE !



Mais qu'est-ce qu'ils ont bien pu aller faire là-dessous? Entre les pattes de "Maman"? Oui, vous avez bien lu. “Maman” est une araignée de bronze de 9.25 mètres de hauteur, achetée au coût de $3.2 millions par le Musée des Beaux-Arts du Canada et installée devant le musée des Beaux Arts.

Et rien ne se compare à la vue de sous la sculpture.


Vous les voyez, là-dessous, tous les petits?


C'est ce jour-là, à Ottawa qu'on a vraiment réalisé




Que l'automne était arrivé !


Bisou les gens !!!


6 commentaires:

  1. tjrs aussi belle Ottawa!!!

    grrr zut, mais je peux te proposer de se voir le 26... je serai seule avec la miss chloé!

    audrey en est ou???

    gros becos et bon automne!!
    ici le froid arrive le matin glagla!!

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour
    félicitation pour votre blog
    Vous avez envie de changer votre fond d'écran de votre blog, je vous donne cette adresse : http://artsdco.blogspot.com/
    (n'hésitez pas à devenir membre)
    bonne continuation

    RépondreSupprimer
  4. D'habitude, je ne laisse pas ce genre d'invitations sur mon blog. Mais là, honnêtement, il est tellement beau que je vous engage à aller le visiter. D'ailleurs, j'en suis devenue fan!

    RépondreSupprimer
  5. Merci Cherrybee pour ton petit mot. Oui tu es bien la seconde a nous congratuler pour la résidence permanente. Un grand merci , cela nous touche beaucoup. Nous sommes aux anges.
    Bises
    Elisacanada

    RépondreSupprimer
  6. J'ai appris des choses interessantes grace a vous, et vous m'avez aide a resoudre un probleme, merci.

    - Daniel

    RépondreSupprimer

Je ne vous mangerai pas ....Allez... Laissez un com...
Ça fait tellement plaisir!